Marie-France Hirigoyen

Marie-France Hirigoyen

Après des études de médecine (doctorat en 1978) et d’ethnopsychiatrie à Bordeaux, puis une spécialisation en psychiatrie, Marie-France Hirigoyen exerce en libéral comme psychiatre, psychanalyste, thérapeute familial systémique.

Victimologue, elle est diplômée en 1994 de The American University, Washington D.C. et en 1995 de l’Université René Descartes, Paris V (mémoire intitulé "La destruction morale, les victimes des pervers narcissique").

Chargée de cours de victimologie à l’université Paris Descartes, elle centre alors ses recherches sur la violence psychologique et publie en 1998 un essai, Le harcèlement moral, la violence perverse au quotidien, dont 450 000 exemplaires ont été vendus à ce jour et qui a été traduit dans 26 langues.

Elle participe au groupe de réflexion sur la proposition de loi déposée le 14 décembre 1999 par le groupe communiste à l'Assemblée Nationale, qui aboutit àfaire voter le 11 janvier 2001 un amendement qui introduit la notion de harcèlement moral dans le code du travail et a été consultée également pour l’élaboration de la loi Belge et la loi Québécoise.

Marie-France Hirigoyen intervient régulièrement auprès des administrations européennes (Parlement Européen, Conseil de l’Europe, Commission Européenne) sur le sujet du harcèlement moral et sexuel.

Livres publiés :