Guy Bedos – éthique et effort

  • Nom:
  • Thèmes:

Transcription de la vidéo

On comprend, à tout ce que vous dites, que l’éthique est pour vous un véritable combat.

Ah ! Oui !

Sachant que tout engagement demande des efforts, qu’est-ce qui vous motive à mener ce combat éthique ?

Quand j’étais plus jeune... - parce qu’il y a longtemps que je suis comme ça -, mais il y a des choses qu’on me demande maintenant qu’on ne me demandait pas il y a quelques années, parce que j’ai plus de poids dans la société tout simplement... J’ai presque envie de dire que c’est aussi naturel que de respirer pour moi, ça. Ça ne passe pas par une réflexion immense, longue, non. C’est réflexe, c’est réflexe, complètement. On me dit une chose, on me signale une chose ou je suis témoin d’une chose, je ne réfléchis pas, ce n’est pas réfléchi du tout. Je fonce, parce que cela me paraît évident. Il n’y a pas à réfléchir, il n’y a pas à se poser de questions, non, on y va ! Et peu importe, les risques courir sont pour le moment très modestes, on ne risque pas sa vie. Cette résistance-là n’est pas aussi dangereuse que celle qu’on pratiquait sous l’occupation nazie, et puis ici ou là dans le monde, il y a des gens qui vivent plus dangereusement que nous en France. Parfois simplement, pour nous les artistes, c’est la censure, on perd des clients. C’est une chose dont il faut se foutre. Moi j’aime bien que les salles soient pleines, mais si tout à coup elles sont vides, si j’ai eu cette idée, j’irai au bout de l’idée en question. Je prendrai ce risque-là.

Entretien réalisé le 30 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.