Alain Cugno – éthique et effort

  • Nom:
  • Thèmes:

Transcription de la vidéo

Est-ce que le fait de vouloir vivre d’une manière éthique demande des efforts ?

Oui, bien sûr, la vie éthique demande de faire des efforts, mais encore une fois on ne peut pas les mettre en premier. On ne peut pas poursuivre comme but de faire des efforts. D’ailleurs il est très difficile de s’assigner des objectifs. Je crois qu’il faut faire beaucoup plus attention à l’origine de nos comportements qu’à leurs objectifs. Dès qu’on se donne un but il devient impossible. Il y a ce que les marins appellent la nage du chien : quand un chien veut traverser un fleuve, il met le cap sur le point qu’il veut atteindre de l’autre côté, et le courant le dévie et à la fin il prend le courant plein le museau, et donc il n’arrivera jamais à rejoindre son but. Il faut donc viser ailleurs que vers le but que l’on veut atteindre. Alors ça ne veut pas dire viser au-dessus pour atteindre moins. Machiavel dit ça aussi pour la métaphore de l’archer : l’archer ne vise jamais la cible, il tire au-dessus. Mais ça ne veut pas dire demander plus pour obtenir  moins, ça veut dire : les véritables visées ne peuvent pas être ce que l’on veut obtenir. Donc, tout est dans ce décalage, et les efforts, c’est ça. Les efforts qui me seront demandés le seront accessoirement par rapport à l’origine du mouvement, qui me pousse vers quelque chose. Je crois qu’on ne va pas vers des buts ; on provient de quelque chose.

Entretien réalisé le 16 octobre 2007

 

 

Les commentaires sont fermés.