Christian Boiron – définition de l’éthique

* * *     1 vote

Transcription de la vidéo

Qu’est-ce que c’est l’éthique pour vous ?

L’éthique pour moi, c’est l’authenticité. C’est des règles qui ne sont pas dites, qui ne sont pas écrites, et que l’on trouve à l’intérieur de soi, lorsque l’on s’écoute vraiment. Ce qui nécessite un certain parcours personnel, puisque ça nécessite d’abord de se faire un petit peu confiance, et de comprendre que la notion de bien et de mal est une notion qui s’est progressivement déplacée depuis les autres – et en particulier les puissants, les puissants religieux qui étaient chargés de dire le bien et le mal – jusqu’à une notion qui est très actuelle, même si elle n’est pas encore complètement intégrée par le monde et par chacun, qui est le bien et le mal. Le seul qui peut le définir, c’est à l’intérieur de soi. Lorsque certaines religions disent : « Dieu est en toi », ce n’est pas pour rien, c’est parce que justement cette capacité transcendantale, on l’a à l’intérieur de nous, on ne l’a pas dans un livre que l’on trouve au supermarché du coin, ou dans la parole de n’importe quel sage, ou de son père, ou de je ne sais qui.

Donc l’éthique, pour moi, ce sont des règles de vie qui peuvent être extrêmement bénignes ou au contraire extrêmement fondamentales, ou être ressenties comme telles, parce que la notion d’importance est une notion aussi, qui se discute, mais dont on trouve la clé à l’intérieur de soi.

Voilà pour moi ce que c’est que l’éthique aujourd’hui, et cela correspond à toute une évolution de l’humanité, vers une plus grande coresponsabilité de l’univers. On le voit bien au niveau de l’écologie : on sait bien que ce n’est pas tel ou tel gouvernement de tel ou tel pays qui décide, c’est chaque individu humain qui décide. Et lorsque les humains décideront de s’unifier au niveau de la planète, ils le feront, mais ils ne savent pas qu’ils en ont le pouvoir. Donc, tout le problème de l’éthique, comme de la politique, c’est la prise de conscience par l’individu de son pouvoir, et de son rôle, et de son importance. Il n’en a pas la conscience, et ce que nous pouvons faire grandir progressivement, c’est cette conscience.

Entretien réalisé le 11 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.