Jean-Claude Guillebaud – définition de l’éthique

          0 votes

Transcription de la vidéo

Qu’est-ce que l’éthique pour vous ?

L’éthique pour moi c’est l’idée qu’un homme peut se dire non à lui-même, c’est-à-dire que nous ne sommes pas soumis à nos pulsions. C’est peut-être ce qui nous différencie des animaux. C’est que, à tous égards, nous pouvons être habités par des envies, des besoins, des pulsions, l’envie de franchir des limites et il y a quelque chose en nous qui est culturel, qui est transmis, qui est anthropologique, qui fait que nous sommes capables de résister à cela.

Il y a une belle phrase d’Albert Camus, à mon avis, qui définit très bien l’éthique. Camus dit : « L’homme est le seul animal capable de se dire non à lui-même. » Je pense que c’est une définition profonde, parce que, au fond, on pourrait dire que le premier élément de l’éthique, fondateur de l’hominisation, c’est la prohibition de l’inceste. Pourquoi les hommes, à la différence des singes, ont choisi, si j’ose dire, de ne pas coucher avec leur mère ou avec leur fille ? Il y a quelque chose de culturel, de décisionnel, de moral qui fonde la différence entre l’homme et l’animal. Alors évidemment, ça se décline après dans quantité de domaines.

Je crois que l’éthique c’est ça : c’est la capacité et l’acceptation de se fixer des limites. Notamment la limite que constitue l’éthique de l’autre et la liberté de l’autre.

Entretien réalisé le 6 mars 2008

Les commentaires sont fermés.