Anne Roumanoff – définition de l’éthique

* * * * * 1 vote

Transcription de la vidéo

Qu’est-ce  que l’éthique pour vous ?

L’éthique c’est avoir une morale, un sens moral.

Qu’est-ce qui vous a sensibilisée à l’éthique ?

Je pense que l’éthique c’est propre à chaque individu et c’est très personnel. Il y a des gens qui sont droits, je pense, et d’autres qui ne sont pas droits. Moi je suis assez droite. Je veux dire qu’ il y a des gens qui sont carrés, qui font ce qu’ils disent. Moi je suis comme ça.

Votre éthique a-t-elle des origines plutôt laïques ou religieuses ?

Je n’ai pas eu une éducation religieuse mais je suis sensible, j’ai une foi religieuse. Mais mon éthique, elle était avant.

L’autre jour j’ai fait un truc : j’ai vendu des roses pour le Téléthon dans la rue et c’était marrant de voir comment des gens riches ne voulaient pas lâcher un euro pour des roses. Et après j’ai vendu des gâteaux dans un quartier de bobos dans le 9ème, des gens qui étaient quand même un peu moins riches a priori – quoique, allez savoir –, et c’était plus facile. Et aussi ce qui m’a frappée, c’est qu'il y avait un homme riche. Il avait cinq euros, je lui ai dit : « Ben, prenez-en cinq ! » On n’avait pas la monnaie et il me dit : « Ah ! non, une rose ; c’est une ou quarante-cinq ! » Après ça il y avait une petite dame portugaise qui a offert la monnaie ; elle a dit : « Gardez les roses ! », alors que ça se voyait qu’elle était fauchée.

Entretien réalisé le 21 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.