Amobé Mévégué – éthique religieuse, éthique laïque

* * * ½   2 votes

Transcription de la vidéo

Est-ce que vous feriez une différence entre une éthique vécue dans un cadre laïque et une éthique vécue dans un cadre religieux, quel qu’il soit ?

Je dirais que celles du cadre religieux sont beaucoup plus dogmatiques et, malheureusement, peuvent avoir des incidences contre-productives par rapport aux valeurs éthiques qu’à l’origine elles voudraient véhiculer. Je pense que la laïcité, ou en tout cas la liberté d’expression religieuse, est un bastion à préserver comme la pupille de son œil. Je pense que malheureusement les religions légales, qui sont sensées relier les gens et les animaux, le cosmos, l’environnement, malheureusement les religions, aujourd’hui en tout cas l’expression de la foi à travers ces religions – et pour moi il n’y a pas de hiérarchisation, il n’y a pas de religions meilleures que d’autres –, malheureusement une minorité de ceux qui les représentent ne rendent pas service à ces religions. Je pense que certaines valeurs, que l’on retrouve dans la sagesse populaire, chez les païens, chez ceux qui ne s’enferment pas dans une cosmogonie particulière, transpirent aussi dans les religions, dans les religions révélées et dans d’autres. Je trouve dommage que le dogmatisme étouffe parfois l’éclat de ces valeurs qui, à priori, sont positives. Je fais une différence effectivement dans le sens où, lorsqu’elles s’expriment dans le cadre laïque, elles ont plus de force de pénétration et n’enrôlent pas forcément les gens dans une espèce d’endiguement, de contingentement de la planète, alors que nous respirons tous le même air.

Donc, pour résumer, je fais davantage confiance à « l’expression noble » de valeurs éthiques dans le giron de la société, d’une manière totalement laïque et citoyenne, et je ne condamne pas celle qui s’exprime effectivement dans le cadre des religions, mais ma préférence va vers l’expression laïque de ces convictions.

Entretien réalisé le 10 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.